Bac International (IB): comment les élèves le vivent? (rubrique Journal du Campus)

Bac International (IB): comment les élèves le vivent? (rubrique Journal du Campus)

Rédigé le 14/02/2020
Camille MARTIN (P10)


 Des lycéens de St Paul se lancent dans la dure aventure du Bac International. Le Baccalauréat International, soit International Baccalauraete (IB), a pour ambition de proposer des programmes plus étoffés que les autres programmes d’études en développant chez les jeunes la curiosité intellectuelle, les connaissances, la sensibilité et la détermination nécessaires pour réussir. Bien que ce baccalauréat concerne tout autant les professeurs que les élèves, dans cet article nous abordons le point de vue des élèves concernant ce Bac International. Quatre élèves qui participent à ce programme ont donc répondu à une série de six questions sur leurs impressions et ressentiments. Malgré un début difficile pour tous et des périodes de doutes, aucun ne regrette. Pour certains, le choix de participer à ce programme n’était pas de leur ressort. La possibilité d’arrêter ou de le faire partiellement est envisageable. Néanmoins, eux ne souhaitent pas le faire. Ils sont même fiers d’en faire partie. Effectivement, ce programme permet aussi de se tester soi-même, d’aller à la découverte de ses capacités et de les mettre à profit. Malgré un programme exigeant, celui-ci reste fidèle à sa description. En effet, au lycée St-Paul de Vannes, le Bac International propose un cursus plus scientifique avec des matières telles que l’astrophysique, même s’il aborde aussi un développement du langage et encourage la diversité des disciplines. Son contenu est, d’ailleurs, ce qui a attiré certains d’entre eux. Toutefois, c’est son aspect international qui séduit le plus. Contrairement aux programmes d’études nationaux, le programme proposé par l’IB fait appel à des pratiques provenant de cadres pédagogiques et de programmes d’études internationaux préparant aux études supérieures. Ce bac se caractérise par une mise à niveau internationale. C'est à dire que tous les élèves qui participent à ce programme dans le monde entier obtiennent tous le même niveau de compétences. De plus, son intérêt est également d’intégrer et d’être préparé à des universités prestigieuses à l’étranger. Pour cela, des travaux sur deux ans (années de première et de terminale) sont attendus comme la rédaction d’un mémoire ou encore un projet CAS (Guide de créativité, activité, service) qui contribuent au développement de leurs compétences et à un entraînement pour l’université. La motivation est la clé de la réussite. Pour tous, le rythme s’avère compliqué mais n’est pas insurmontable. En effet, le programme IB inclut 10h de cours en plus par semaine. Le volume horaire rend alors les journées très chargées ce qui peut être d’autant plus fatiguant. Une surcharge de travail peut se faire ressentir. L’IB, pour les élèves, est un programme omniprésent dans leur quotidien. Il faut apprendre à savoir répartir son temps de travail puisqu’ils doivent combiner les cours nationaux et ceux du programme. Ce qui requiert beaucoup d'organisation et de persévérance. De plus, les cours d’IB au lycée St-Paul sont en collaboration avec le lycée St-François-Xavier de Vannes. Les élèves de St-Paul et de St François-Xavier travaillent ensemble dans ce cursus. Le groupe permet aussi de trouver un soutien et une motivation grâce un partage de connaissances mais aussi d’émotions. Les élèves vivent la même expérience tous ensemble. Bien que cela reste difficile, le sentiment général montre que c'est une habitude à prendre. Elle peut paraître négative au premier abord mais cela leur permet aussi d’éveiller un sens de l’organisation, reconnaitre leurs priorités et d’être plus efficace dans leurs tâches. Un processus qui se manifeste tout autant dans la pratique que dans le mental. En effet, les élèves remarquent un éveil de leur curiosité. Ils se documentent sur différents thèmes, sur le monde qui les entoure à travers un travail personnel et une ouverture d’esprit.

Le conseillerez-vous à des élèves intéressés ?

"Je le conseillerais aux élèves motivés. L’IB apporte plein de compétences qui peuvent être certes acquises par d’autres manières mais celui-ci reste un moyen d'y accéder plus facilement."

" Il faut être informé de manière très complète sur le programme. Aller aux réunions, sur le site de l'IB, rencontrer des professeurs et des élèves pour voir si le programme vous intéresse et vous correspond. C'est très important de faire ce travail d'information au bout duquel les élèves qui seraient toujours intéressés, sont vivement encouragés à participer à ce programme !"

"Oui et non. C'est une bonne expérience et une bonne préparation pour le futur. Les cours d’enseignement national sont plus généraux et l'IB permet d’apprendre de manière plus précise ce qu’on étudie. Cependant, on est passé par des moments difficiles où l’on se demandait si l’on devait continuer et on désespérait un peu. On est quand même arrivés à se soutenir entre nous. Il faut être fort mentalement et avoir un bon entourage pour ne pas lâcher."

" Oui je le conseille entièrement mais sous réserve d’être un élève très motivé et courageux. Il n'est pas nécessaire d’avoir un profil excellent mais un profil avec de grosses ambitions et vous aurez fortes chances de réussir en IB. Dernier petit point : il faut vraiment aimer le lycée parce que 8h -18h tous les jours, il faut le supporter( haha).

Merci à ces 4 élèves d’avoir accepté de répondre aux questions